Cela faisait un moment qu’on souhaitait aborder avec vous un sujet important pour vous aider dans le choix de vos aliments, au quotidien aussi bien qu’en période de régime: comprendre comment décrypter les étiquettes d’un emballage alimentaire. En effet, les règlementations en matière d’alimentation obligent les fabricants à donner une multitudes d’informations sur les produits commercialisés. Si on s’arrête quelques instants dessus, et qu’on sait quoi regarder, c’est une vraie mine d’or pour une alimentation plus saine.

Comme il y a beaucoup à dire sur le sujet nous allons commencer par quelques notions importantes et nous reviendrons ponctuellement pour mettre à jour cet article d’informations complémentaires (vous pouvez d’ailleurs participer à sa rédaction avec vos informations en commentaires).

L’étiquette d’un aliment: véritable carte d’identité nutritionnelle

De nombreuses informations nutritionnelles figurent sur les emballages et étiquettes de vos produits d’alimentation. Si vous souhaitez équilibrer votre alimentation et a fortiori si vous envisager une cure minceur, il devrait être important de comprendre les différentes indications qui figurent sur ces dernières et les différentes allégations. En effet une règlementation assez rigoureuse (notamment pour les produits commercialisés en France) permet d’obtenir des informations assez précises concernant l’impact des différents aliments sur son régime.

La liste des ingrédients

La liste des ingrédients, classée par teneur, permet notamment d’identifier dans les produits complexes, la présence de certaines substances et de connaitre la composition globale du produit. Utile pour comparer les « rapports » de quantité entre les produits identiques de différentes marques, vous pourrez avec un peu d’expérience faire la distinction entre les qualités nutritives des différents aliments. Il sera souvent nécessaire de se référer à un lexique pour comprendre certains termes. Ces informations sont en outre très utiles dans le cas de personnes intolérantes à certains aliments que l’on retrouve sans le savoir dans de nombreuses préparations.

L’étiquette nutritionnelle

 

Les aliments disposent également d’une étiquette nutritionnelle. Cette dernière vous renseigne sur la valeur énergétique du produit en Kilojoules et en Kilocalories en faisant notamment la distinction entre :

  • Les protéines
  • Les lipides (dont les acides gras saturés)
  • Les glucides (dont les sucres)
  • Les fibres
  • Le sodium

Elle permet de vous représenter la teneur caloriques et mentionne souvent le pourcentage d’apport quotidien pour un adulte.

Si les règles suivantes ne sont pas absolues voilà quelques conseils qui pourront vous « alerter » sur la qualité nutritionnelle d’un produit pour une alimentation saine.

  1. Evitez les produits dont la quantité de lipide dépasse 5 à 6% (5ou 6 g pour 100g)
  2. Privilégiez des produits dont les acides gras saturés représentent au maximum 10 à 15% de la quantité totale de lipides
  3. La qualité nutritionnelle d’un produit, obtenue en faisant le rapport protéines/lipides doit être supérieur ou égal à 1 (il doit donc y avoir au moins autant protéines que de lipides)
  4. Evitez les produits dont le taux de sodium dépasse 500mg pour 100 g (ou 1,2 g de sel pour 100g). Votre consommation moyenne de sodium ne devrait pas excéder 5 à 6 g.