On vous a déjà parlé d’équilibre nutritionnel et de quelques règles simples pour lire correctement une étiquette nutritionnelle. Aujourd’hui on vous propose un petit comparatif nutritionnelle pour vous faire comprendre à quel point des produits ‘apparemment’ semblables peuvent en fait être très différents pour votre équilibre alimentaire. Et pour cela on s’attaque à un monument du grignotage: les barres chocolatées.

Très pratiques car facilement transportables, ces barres sont souvent au coeur de vos envies de 4 heures et de grignotage. Et les habitudes sont parfois difficiles à perdre. Aussi on voulait vous illustrer que, sans en abuser, certains produits peuvent être beaucoup plus qualitatifs que d’autres en termes nutritionnels.

Notre test est très simple il compare les indications nutritionnelles de l’un des produits stars de la marque hyperprotéinée Protifast (que vous retrouverez sur notre boutique) à 3 barres chocolatées ultra connues (Lion, Snickers, et Twix).

Comparatif de 4 barres chocolatées
Barre chocolat croquant Protifast 4:PMBarre chocolatée LionBarre Chocolatée SnickersBarre chocolatée Twix (2 barres)
poids unitaire45gr42gr50gr2*25gr (50gr)
Energie Kcal
Energie KJ
170
710
203
849
242
1012
248
1036
Matières grasses (g)
– dont acides gras saturés
5,8
2,7
9,3
5
11,3
4
12
7
Glucides (g)
-dont sucres
14,7
8,3
27,1
18,8
30,4
25,6
32,2
24,4
Fibres alimentaires3,80,6ncnc
Protéines152,34,32,2
Sel0,380,190,300,20

Les éléments clés à retenir

Quand on regarde les chiffres de manière assez rapide on s’aperçoit très rapidement qu’à peu de chose prêt les 3 barres de supermarchés sont relativement semblables tandis que la barre Protifast n’a pas du tout le même profil nutritionnel. Ainsi on retrouve 2 fois moins de glucides et sucres dans les barre Protifast mais 4 à 7 fois plus de protéines. L’apport calorique est également notablement plus faible. Les lipides sont également plus nombreux dans toutes les barres classiques. Lorsqu’on sait que les protéines permettent de combattre très efficacement le sentiment de faim (modérateur d’appétit naturel) le constat nutritionnel est sans appel.

A noter: si ces barres hyperprotéinées sont accessibles au sein d’un régime, on ne les prendra néanmoins pas au tout début d’un régime Protifast (Phase 1) car le taux de sucres est un tout petit peu trop élevé pour permettre le phénomène de cétose.