Le mal de transport : nos astuces pour un voyage serein

Avec les départs en vacances, le mal de transport est une source d’angoisse pour toutes les personnes qui y sont sujettes. Il se caractérise par une série de troubles bénins mais très déplaisants.

Heureusement, grâce à des astuces à base de plantes, notamment, il est facile de prévenir ou de mettre fin ce déséquilibre.

 

De quoi parle t-on ?

 

Imaginez la scène : vous êtes dans une voiture, la voiture avance mais pas vous. Votre cerveau ne sait plus où donner de la tête à cause de toutes ces informations contradictoires et la c’est le drame!!mal de transport

Résultats :  nausée, migraine, fatigue, voire plus si pas d’affinité …

Ces symptômes, communément appelés haut le cœur, caractérisent le mal de transport.

En effet, le mal de transport ou cinétose ( si vous voulez briller en société) est la conséquence de messages incohérents qui sont transmis au cerveau. Ce sont nos yeux et nos oreilles, plus particulièrement le vestibule ( organe de l’équilibre situé dans l’oreille interne)  qui sont en cause.

Mais pourquoi avons nous le mal de transport?

Revenons dans votre voiture qui est en mouvement :

Vos yeux perçoivent un déplacement qu’ils transmettent à votre cerveau, tandis que le vestibule constate que votre corps ne bouge pas. Il ne peut pas donner au cerveau d’informations exactes sur sa position. Cela  empêche l’organisme de s’adapter au mouvement, comme il le fait habituellement.

De plus, la voiture n’est pas la seule à être en cause , le bateau ( mal de mer), l’avion ( mal de l’air), le train et même les jeux vidéos ou encore les manèges peuvent créer le mal de transport.

Enfin, celui-ci est accentué en cas de virages comme sur les routes de montage, d’une forte houle, de fortes perturbations aériennes ou même d’un voyage en marche arrière et / ou en hauteur dans un train ou un bus.

 

Les symptômes

 

Le premier symptôme est une sensation de lourdeur dans l’estomac, l’organisme, pour se défendre, ralentit la digestion.

Cependant, d’autres symptômes peuvent également vous gâcher vos trajets :

  • sensation de fatigue
  • des nausées pouvant aller jusqu’au vomissement
  • une hypersalivation
  • des sueurs froides
  • Migraines

 

Nos astuces anti mal de transport

 

Heureusement, ses désagréments disparaissent quelques minutes après l’arrêt du mode de déplacement. Si vous ne pouvez pas sortir du moyen de transport, essayez d’ouvrir la fenêtre. Sinon, fermer les yeux et respirer calmement.

Vous pouvez également avalez un complément alimentaire à base de ginseng ou 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée ou de citron ( pour les enfant à partir de 3 ans et les femmes enceintes) pour un soulagement immédiat.

 

  • 3 C Pharma Vagaline

 

mal de transportLa gamme Vagaline se compose de 2 produits et peuvent s’utiliser à titre préventif et curatif :

3 C Pharma Vagaline comprimé ( à partir de 6 ans ) et un spray  ( à partir de 36 mois) : il contient un extrait de gingembre ainsi que de l’huile essentielle de menthe poivré

le + produit : le spray contient également du gingembre et de l’huile essentielle de menthe poivrée ainsi que des fleurs de Bach.

 

 

 

  • Pediakid mal des transports

mal de transport

La aussi, la gamme se déclinent en 2 produits :

Un sirop et des sticks liquide prêts à boire enrichis en extraits de citron, menthe et de gingembre.

Le + produit : utilisable aussi bien pour les petits ( à partir de 3 mois ) que pour les adultes à titre préventif ou curatif.

 

 

 

Comment prévenir le mal de transport

 

Généralement, le mal de transport touche les enfants entre 2 et 12 ans et les adultes et plus particulièrement ceux qui sont sujet aux migraines ou les femmes pendant leurs règles.

Heureusement, il existe quelques astuces pour éviter la cinétose :

 

  • Ne pas voyager avec l’estomac vide, privilégiez des aliments solides non gras.
  • La chaleur peut accentuer les symptômes, si cela est possible voyagez dans un espace aéré ou climatisé.
  • Placez-vous côté passager ou au milieu si vous êtes à l’arrière d’une voiture. Dans un bateau ou dans un avion, les places situées aux milieux seront idéales car les sensations de turbulence sont moins ressenties. Enfin, on privilégie le voyage dans le sens de la circulation ( train)
  • Évitez de lire, de jouer sur votre console ou de regarder une vidéo, concentrez vous plutôt sur un point d’horizon.
  • Fuyez les mauvaises odeurs, les bruits agressifs et détendez vous.
  • N’oubliez pas de bien vous hydrater

 

Le saviez-vous ?

Il est très rare que le conducteur souffre de mal de transport car il s’occupe l’esprit et fixe continuellement la route.

 

  • Comme en curatif, la prise de complément alimentaire à base de racine de gingembre sera votre allié pour soulager les nausées et vomissements, tout particulièrement lorsqu’ils sont liés au mal de transport.

 

ginsengNew Nordic Gingembre

Phytostandard Gingembre Bio 

C’Zen Etats Nauséeux

 

 

  • Portez à chaque poignet un bracelet Sea-band anti-nausée : il fonctionne par acupression.mal de transport

Ces bracelets pas comme les autres, exercent une pression continue sur le point P6 (ou Nei-Kuan) de chaque poignet et soulagent les nausées et les vomissements, le tout sans médicament.

Ils sont disponibles au format adulte ou enfant ( dès 3 ans)

 

UniversPara vous souhaite un bon voyage!

 

 

Articles associés

Les boules Quies font leur révolution

Les boules Quies font leur révolution

Avez-vous déjà entendu parler des sourdines ? Il s'agit de ces fameuses petites boules destinées à être insérées dans le conduit auditif pour atténuer les bruits gênants. Ce sont.... Les boules Quies ! Cette petite boule centenaire a évolué pour votre calme.   La...

Pin It on Pinterest