Nos marques
Toutes nos marques

Conseil Anti-Moustiques

Pour se protéger des moustiques, la première des mesures à prendre est d’être vigilant sur ce qui peut servir de « gite larvaire ». On trouve des larves dans toutes les collections d’eau où peuvent pondre les moustiques : marécages, creux d’arbres, vieux pneus… Les eaux doivent être calmes (ce qui exclue la mer, les lacs aux eaux trop agitées, les rivières aux eaux trop vives,…), et les larves doivent pouvoir s’y nourrir (planctons…). Mais il peut suffire aussi d’un sol humide, immergé plus de 3 semaines à la bonne saison, soit par une pluie abondante (10 mm/m2), soit par un phénomène accidentelle (inondation, travaux). Plus ponctuel encore, en particulier en milieu urbain, mais tout aussi accueillant pour les « culidicaes » (nom scientifique du moustique) : - les jardins privés et, à plus grande échelle, les jardineries professionnelles, où l’on arrose généreusement des pots sous lesquels des coupelles retiennent l’eau qui stagne, - les canalisations d’eaux usées - les travaux, chantiers où se forment des collections d’eau, - des gouttières mal-entretenues… …Bref, la pluie se trouve être le meilleur générateur de ces « gîtes larvaires », véritables nids à moustiques qui permettent la prolifération de ces derniers par milliers. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) conseille des répulsifs cutanés, principalement ceux qui renferment du DEET de l’IR3535 ou de l’Icaridine. Enfin, sachez qu’il existe une multitude de produits insecticides, destinés à combattre les moustiques. Disponibles sous forme de sprays ou de diffuseurs, pour l’intérieur ou pour l’extérieur, ces produits contiennent ou non des substances chimiques. Pour soulager une fois que le mal est fait ! Parfois sources d’intenses démangeaisons, les piqûres de moustiques peuvent être très pénibles à vivre, surtout pour les enfants, qui ont tendance à se gratter beaucoup. Or, le grattage excessif peut être l’origine d’une infection de la peau. Vous pouvez également opter pour les huiles essentielles d’eucalyptus, de clou de girofle ou de menthe poivrée, qui apaisent les démangeaisons. Sachez enfin qu’il existe des pommades, lotions, patchs et sprays permettant de soulager les démangeaisons liées aux piqûres de moustiques.

Aucun produit ne correspond à la sélection.

Pour se protéger des moustiques, la première des mesures à prendre est d’être vigilant sur ce qui peut servir de « gite larvaire ». On trouve des larves dans toutes les collections d’eau où peuvent pondre les moustiques : marécages, creux d’arbres, vieux pneus… Les eaux doivent être calmes (ce qui exclue la mer, les lacs aux eaux trop agitées, les rivières aux eaux trop vives,…), et les larves doivent pouvoir s’y nourrir (planctons…). Mais il peut suffire aussi d’un sol humide, immergé plus de 3 semaines à la bonne saison, soit par une pluie abondante (10 mm/m2), soit par un phénomène accidentelle (inondation, travaux). Plus ponctuel encore, en particulier en milieu urbain, mais tout aussi accueillant pour les « culidicaes » (nom scientifique du moustique) : - les jardins privés et, à plus grande échelle, les jardineries professionnelles, où l’on arrose généreusement des pots sous lesquels des coupelles retiennent l’eau qui stagne, - les canalisations d’eaux usées - les travaux, chantiers où se forment des collections d’eau, - des gouttières mal-entretenues… …Bref, la pluie se trouve être le meilleur générateur de ces « gîtes larvaires », véritables nids à moustiques qui permettent la prolifération de ces derniers par milliers. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) conseille des répulsifs cutanés, principalement ceux qui renferment du DEET de l’IR3535 ou de l’Icaridine. Enfin, sachez qu’il existe une multitude de produits insecticides, destinés à combattre les moustiques. Disponibles sous forme de sprays ou de diffuseurs, pour l’intérieur ou pour l’extérieur, ces produits contiennent ou non des substances chimiques. Pour soulager une fois que le mal est fait ! Parfois sources d’intenses démangeaisons, les piqûres de moustiques peuvent être très pénibles à vivre, surtout pour les enfants, qui ont tendance à se gratter beaucoup. Or, le grattage excessif peut être l’origine d’une infection de la peau. Vous pouvez également opter pour les huiles essentielles d’eucalyptus, de clou de girofle ou de menthe poivrée, qui apaisent les démangeaisons. Sachez enfin qu’il existe des pommades, lotions, patchs et sprays permettant de soulager les démangeaisons liées aux piqûres de moustiques.